Vraie vie

14088852_10157270635410403_1456685006_n.jpg

Écrit par Sébastien Le Couëdic



J’ai été longtemps à me dire : « Quand ma vie va commencer pour vrai…, quand ma vraie vie va commencer… ». Je suis rendu à la mi-trentaine et je viens de me rendre compte que je suis en plein dedans mais que j’attends encore que ça commence.

Depuis que je suis tout petit que j’ai dans la tête que ma “vraie vie” va commencer quand j’aurai une carrière, une maison, une femme et un enfant. Soudainement je réalise qu’il y a une grosse proportion de la population qui n’ont rien ou à peu près rien de que je viens de mentionner mais qui vivent leur vie. Je réalise que malgré mes études universitaires je n’ai toujours pas de carrière. Je réalise que l’appartement dans lequel je vis était censé être temporaire mais qu’il semble devenir un peu trop permanent à mon goût. Je réalise que dans le fond, ma vie ne ressemble pas mais pas du tout à ce que j’avais comme plan dans la tête. Je ne dis pas cela méchamment mais c’est quand même toute une prise de conscience…!

Se rendre compte que le style de vie temporaire dans lequel tu vies depuis un certain temps est probablement le style de vie que tu mèneras encore pour un bon bout de temps n’est pas vraiment joyeux. Je m’attendais à plus de moi. Je m’attendais à ce que la vie soit plus généreuse avec moi sur ces points-là. J’entends certaines personnes me dire: “ta vie c’est toi qui la fait et personne d’autres.” Vrai pour certaines choses où un choix s’offre à toi, mais faux pour tout ce qui est du “être à la bonne place au bon moment” ou “connaitre les bonnes personnes” ou même encore avec tout ce qui a rapport avec les fameux “hasards de la vie”. Certaines personnes ont cette chance, d’autres non. Il y en a pour qui on dirait que toutes les planètes s’alignent tout le long de leur cheminement mais pour d’autres ce sont plutôt les embûches qui s’alignent ou pire encore… rien ne s’aligne et rien ne se passe. Pour ma part, côté carrière je dirais que c’est pas mal la troisième option qui s’est présentée. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai envoyé ma candidature pour des postes. Il y a des fois où ça décourage beaucoup et je perds toute motivation. Juste entendre parler de job me fâche et je fais tout pour changer de sujet. D’autres fois c’est tout le contraire. Je vois une entrevue à la télé, je lis un article ou juste une phrase inspirante et motivante sur Facebook et boom, je deviens la personne la plus confiante et je repars pour une série d’envois.

Présentement, je suis dans une bonne passe et où je veux absolument changer mon sort. Je vois bien que de me fier sur les autres pour m’embaucher, pour moi, tout indique que ça ne fonctionnera pas. J’ai l’intention de partir un projet, et peut-être même deux! Je dresse mes forces et je focalise sur celles-ci. Oui j’ai des faiblesses comme tout le monde mais si je m’attarde sur elles je risque de perdre de la confiance pour simplement démarrer le processus. J’ai présentement beaucoup de motivation et j’aime bien ce sentiment-là. Je ne veux pas le lâcher et c’est pourquoi je ne veux pas laisser mon côté rationnel réaliste se pointer le bout du nez comme d’habitude. Je ne parle pas de projets irréalisables non, mais si je m’attarde à ce qui pourrait arriver de négatif avant même d’avoir commencé c’est certain que je vais finir par tout abandonner et replonger dans la monotonie et l’abrutissement.

Donc je vous dis ceci: Vous avez un projet, une idée, une envie? Commencez-le maintenant. N’attendez pas de voir si ça se peut ou si ça ou ça. Commencez! Les embûches et les pépins n’ont pas besoin de vous pour se présenter, ils vont arriver d’eux-mêmes. Sauf que pourquoi les nourrir au risque de vous écraser sous leur poids? Lorsqu’ils arriveront, n’ayant pas été abattu d’avance par leur anticipation, vous aurez la force et la capacité de les surmonter haut la main.

Ça fait du bien d’avoir des projets, c’est bon pour le moral et pour la confiance en soi. J’ai compris ce qu’ils voulaient dire par: “sa vie on se la fait soi-même.” Ça ne veut pas dire que tout le monde le réalise et la commence au même moment, mais je crois que mon cheminement à moi c’était ça. Ça m’a pris quand même du temps pour comprendre que je voulais et valais réellement plus que ce que je vivais mais ce n’est pas grave. La vie n’est pareille pour personne. Soyez fiers, soyez forts, soyez confiants et c’est à partir de ce moment où vous vous sentirez vivants. C’est à ce moment-là que votre vraie vie va commencer.

Sur ce, bon(s) projet(s) et bonne vie!



Ce texte était une collaboration qui s’est conclu avec quelqu’un qui a, bien évidemment, beaucoup de talents et qui mérite d’être lu. Si toi aussi tu as envie d’être publié ici, ben clic là là pour connaître les procédures!

Bye là xox

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s