Le bonheur est à l’heure

beautiful-flickr-girl-hipster-Favim.com-490145.jpg

À toi la jeune fille qui se sent trop petite dans ce grand monde. À toi qui se fait discrète pour éviter d’attirer les regards. À toi qui regarde le ciel pour réussir à te perdre dans ta tête rêveuse.

À toi qui doit lire ça avant de perdre une coupe de tour d’horloge de vie.

C’ta quelle heure le bonheur? C’est quand tu le veux fille.

Arrête de courir après les autres. La vie commence au moment où tu réalises que tu es le maître de tes jours, le créateur de tes nuits.

Dans la vie, tu vis ce que tu choisis ou tu subis ce que les autres ont choisi.

Le matin, il n’y a pas toujours une grande lumière qui te sors de tes rêveries pour t’ouvrir les yeux sur un monde d’opportunités. Des fois, il n’y a rien d’autres que toi pis tes petits yeux collés encore trop endormis. Des fois, il n’y a pas de porte qui s’ouvre où tu le voudrais, quand tu le voudrais. Des fois, l’opportunité ne te tombe pas sur la tête. Des fois, tu dois créer ton propre destin, travailler pour réaliser tes propres rêves.

Tsé, l’opportunité qui change ta game ne va pas te rebondir devant les yeux comme un double 2 qui te rapporte 200$ en t’envoyant sur un nouveau départ comme au Monopoly. Et non, malheureusement, les grandes choses n’arrivent pas comme ça.

Faut que tu arrêtes de penser que la personne d’à côté est plus chanceuse, plus heureuse, plus radieuse. Le bonheur ça se choisit, ça se construit. Quand tu veux, tu peux. Ben oui. Je sais que tu es tannée de l’entendre celle-là parce que tu as l’impression qu’il n’y a personne qui les exauce tes vœux à toi. Mais c’est juste que tu n’as pas encore compris que la seule personne qui peut réaliser tes souhaits, c’est toi.

Le problème c’est que tu es craintive, tu as peur du bonheur. Tu as peur qu’il ne soit que de passage et qu’il t’écorche le cœur en claquant la porte dès que tu l’auras apprivoisé. Arrête dont de trop penser, arrête dont de penser que les épreuves du passé doivent te hanter. Les crevasses de la vie doivent te rendre plus fort, pas te donner la peur de vivre.

Arrête de penser que tu es moindre, arrête de remettre en question tout ce que tu fais. Vis le moment présent parce que non il ne reviendra pas. C’est justement pour ça que tu dois vivre le sourire aux lèvres et le fou rire au cœur.

Si tu commences à vivre le jour où tu réalises que tu n’as qu’une seule vie à vivre. Oui, il vaut mieux tard que jamais mais là me semble qu’il est temps que tu réalises que tu mérites ta place partout où tu te trouves… autant que lui, qu’elle et que moi.

Et quand la vie te happe et que tu vois trop en brouillé, retourne dont voir sous ta taie d’oreiller de jeune fille. Il doit bien te rester quelques souhaits d’enfants caché quelques part. Tsé dans le temps où tu ne pensais pas trop.

Il est à quelle heure le bonheur? Maintenant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s