La journée de la femme, ouain pis?

Tumblr-Photography-Free-6-500x334

… je t’avertis, je ne vais pas pleurnicher tout le long.

8 mars 2016, 6h11

Le cadran sonne et me résonne dans le cerveau. J’ai mal dormi. Dormi est même un mot un peu-beaucoup trop fort pour résumer la situation. Hier, j’ai bossé tard et j’ai l’impression que ça m’a bossé l’humeur. La morning sunshine ne s’est pas réveillé ce matin, elle doit s’être fait tout un paper cut direct sur le sommeil. By the way, pas le choix de me lever. Ce n’est pas comme si j’avais un ou plusieurs diplômes à me dénicher pour quitter le sous-sol de papa. Ah oui, en fait, c’est exactement ça.

———– 6h35

What qu’est-ce que j’ai dans le front qui me cache-gâche la bette? Bon je garderai ma tuque aujourd’hui (en passant, truc plus efficace que du maquillage, mais gare à toi si ton nouveau compagnon d’épiderme s’est posé sur ton menton tsé) Pis mes cheveux… sac’ qu’est-ce qui s’est passé? D’après moi il n’y a pas d’autre possibilité… mes oreillers ont jouer à la corde à danser-twisté avec mes couettes. Non mais c’est une blague? Même mes yeux ne sont pas trop sûr de ce qu’ilne  se passe. Je ne sais pas si tu le savais mais il y a certains êtres bizarres sur le globe qui ont les prunelles qui changent de couleur de temps en temps avec le temps. Si je les aime quand ils sont verts et que je les tolère quand ils sont bruns, le mélange des deux me donne la nausée des yeux.

———– 7h01

J’ai glissé dans l’entrée, j’ai tombé, je suis toute crotté. L’humidité fait bucker ma petite antiquité sur 4 roues, l’aiguille de gaz est dans le rouge, j’ai oublié mon café sur le comptoir. Cinquante minutes ont passé, j’aurais peut-être dû rester couché.

J’ouvre la radio, pis là, j’entends « vous êtes toutes belles, attachantes, fortes et surtout intelligentes. Bonne journée internationale de la femme » Petite tape dans le dos la p’tite! Ce n’était pas écrit à mon agenda ça me semble? Et ben, c’est vrai, je suis peut-être attachante pis brillante un peu quand on y pense. Tsé, dans le fond, tous les matins, mon chien reste collé et me fait des yeux de gros bébé pour ne pas que je l’abandonne pour mon train-train quotidien, peut-être que ce n’est pas pour rien. Peut-être que cette petite bette-là est la preuve qu’on peut m’aimer pis pas rien qu’un peu?

Ce n’est pas un petit mardi de petite semaine normale, c’est la journée internationale de la femme. C’est le moment où, si tu avais oublié de te le dire les 364 derniers jours, tu peux te rappeler que ouain t’es ben fière d’être une femme. Le combat acharné de nos ancêtres pas si ancêtres que ça nous a mené quelques part. C’est sûr qu’il y a encore du travail, tsé il suffit de penser à des morrons comme Richard Martineau, Roosh V et bien d’autres. (D’ailleurs je m’en veux déjà de leur avoir accordé cette petite place ici) Mais reste qu’on peut sincèrement être plus que fières d’où nous sommes rendues.

Je suis une femme et j’ai la soif de m’instruire et d’instruire. Parfois, je mets le pied dans une journée difficile et j’aurais bien besoin d’un petit remontant. Je voudrais prendre un shooter de courage. Pis même un shooter-infini-mal-de-cœur-de-mer-pis-de-l’air tellement que j’en aurais pris. Est-ce que ça existe un bassin de 100 onces de courage que je pourrais consommer right cul sec pour me relever la tête les matins que je l’ai de coincer sous l’oreiller?

Je suis fière d’être une femme parce que je suis forte. Pas tant physiquement mais ça personnellement je m’en fous et ce n’est pas généralisé sur toutes les femmes là, c’est juste que moi je mesure 5 pieds 3 petites pommes et que je ne réussirai jamais à ouvrir un pot de cornichons seule parce que j’ai les mains d’un enfant de 5 ans et demi. Mais je suis brillante et je crois que je peux tout réussir parce que quand on veut, on peut. Pis que même si des fois j’échoue quelque chose et bien au fond, je réussis à comprendre que je ne suis pas wonderwomen. Il y a une réussite dans chaque échec.

Il m’arrive de voir un peu brouillé sur le futur mais je me donne une petite tape dans le dos comme on donnerait une petite tape à un néon qui n’illumine pas trop trop pis ça revient. Au pire, je mets mes lunettes de vie et je ferme les yeux quelques secondes en me disant « bon, it’s a new day » et ça marche parce que si aujourd’hui n’est pas une bonne journée, demain ne pourra qu’être mieux.

———– 10h42

Aujourd’hui, c’est la journée internationale de la femme. Mon premier cours a finalement été annulé et j’habite trop loin sur la mappe pour retourner chez moi en attendant le prochain. Je suis assise dans ma voiture et je tape ces quelques mots accompagnés de mon café préféré. J’ai dérouler le rebord pis j’en ai gagné un autre. Tsé comme pour remplacer celui que j’avais oublié. Finalement, c’est une belle journée. Mes cheveux se sont domptés un peu et je le sais que je les aime bien mes cheveux à la Raiponce style. J’ai un bouton dans le front mais personne ne le remarque. Je n’ai pas ma couleur de yeux prèfs mais ils scintillent de bonheur. Je m’aime comme je suis, j’ai shaké le néon de mon amour personnel un peu.

Je te souhaite une belle journée de la femme mais en même temps j’ai envie de te dire « ouain pis? » Aime-toi aujourd’hui mais aussi demain pis tous les autres surlendemains. Tu es belle, tu es bonne et tu es capable.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s