Le coeur plein de post-it

tumblr_inline_o02uwgMqfz1tyrtsg_500

J’aime ça être organisé. Je mets des post-it un peu partout pis de toutes les couleurs de temps en temps. Ça m’aide à m’retrouver pis ça m’évite de me perdre dans des ambitions trop grandes prises devant des pichets trop vides.

J’essaie de ne pas trop prévoir ce qui va s’écrire dans les prochaines pages de mon journal. C’est juste parce que j’ai compris que je conjuguais au futur complexe. Une conjugaison pas reposante m’a t’dire.

Mais quand je pense à nous deux pis que je nous vois amoureux, j’ai de la misère à ne pas prévoir un peu.

Je sais qu’on est ben jeune pis qu’on en a pas vécu gros mais quand j’y songe, je peux nous voir ben vieux pis heureux.

Au moment que je ferme les yeux pis que je virevolte au cœur des nuages, il m’arrive de me retrouver avec des longues-vues de vie. Pis j’te l’dis pas quand tu me demandes comment j’fais pour être heureuse de même mais c’parce que j’nous vois à l’horizon.

Je nous vois main dans la main, yeux complice à p’tit regard comique. Pis quand mon cœur se sent welling il me laisse même entendre nos fous rire. Pis quand même bien qu’on trippais déjà, je t’avoue que je pense que le temps va même rendre notre complicité complice.

J’ai l’air de dire n’importe quoi mais c’est mon cœur que t’as réchauffé qui capote. J’lui ai dit de se calmer un peu mais il a perdu pieds.

J’avais déjà embarrer mon p’tit cœur derrière un gros cadenas. Tu l’as trouvé où la clé, tu ne l’avais pas jeté pour de vrai ? Tu as un parchemin qui te montre le chemin certain. Ça tombe bien parce que je pense que je commençais à voir brouillé. Je pense que mon cœur avait brossé un peu.

J’avais l’cœur qui avait le mal de cœur. J’avais les sentiments dans une montagne russe qui semblait me briser l’amour à chaque pente. Je voulais paraître ben forte derrière mes airs de p’tite fille à son affaire mais y’avait rien à faire.

Mais c’est chose du passé. J’ai eu le coup de foudre de notre coup de foudre.
Je suis tombé amoureuse de ton regard. Pis encore mieux, je suis tombé amoureuse de ton regard qui croise le mien. Ce regard là qui n’a jamais changé.

Je suis une grande peureuse pis une grande gaffeuse pis toi tu trouves ça charmant. Mais j’ai mis notre amour dans du douillet. Je ne veux pas de up and down c’est pour ça que je l’ai bien rangé.

J’suis certainement pas la fille de grande romance sur qui Stéphanie Meyer se baserait pour écrire une trilogie quétaine. Mais j’pense que j’suis pas pire. Je pense que j’ai l’amour conviviale comme qu’y disent.

Pis j’suis certainement pas la pitoune qui réussit à être mignonne au boute dans une histoire de gros love à la Nicholas Sparks. Mais j’pense encore que j’suis pas pire. Je pense que j’ai les fossettes qui me rendent un peu attrayante. En tout cas, c’est ce que ma mère dit pour me remonter le baby face.

J’pourrai jamais te faire feeler des choses cute qui réinventerait l’amour qui sent l’eau de rose. Mais je peux te faire des bons plats chauds dans une chemise trop longue pis tout ça en dansant de manière pour te faire rire.

C’est le p’tit désavantage avantage d’être avec une morning all day sunshine.

Je suis un peu de même, je suis un peu ordinaire. Mais avec toi, je nous sens extraordinaire. Je ne veux pas trop planifier, je veux laisser l’amour nous surprendre chaque matin levant. Chaque jour commençant.

Mais avec des post-it à ton nom sur le cœur, je t’avoue que le futur ne m’angoisse plus. Je sais que tu vas être là.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s